mercredi 3 juin 2015

Vladimir et Clémence, l'expo et la dédicace !!!!

Oyez, Oyez !

Cécile Hennerolles et Sandrine Bonini seront en dédicace
le samedi 13 juin à partir de 14h30 !!!


En attendant, vous pouvez venir admirer et acheter les originaux de l'album à la librairie :-)





*

Pour rappel, re-voici notre chronique :

de Cécile Hennerolles
illustré par Sandrine Bonini
éditions Grasset Jeunesse
14,00 €

*
L'avis de Soizic :

Vladimir a une myopie aussi grande que son talent pour prendre les photos. Ce qu'il aime par-dessus tout, c'est photographier les vieilles gens et les vieux objets. Un jour, alors qu'il s'apprête à photographier un vieux banc en pierre, une jeune femme habillée de rouge apparait dans le cadre. Quand il lève le nez de l'objectif, la jeune fille a disparu. C'est comme si elle n'avait jamais été là. Une apparition. Comme si elle était devenue... invisible !

Dès lors, Vladimir ne cessera de penser à elle et fera tout pour la revoir...



Il faut vous dire que l'histoire de Vladimir et Clémence est une histoire particulière.

Particulière parce qu'elle fait partie de ces pépites universelles que l'on lira avec autant de bonheur que l'on soit petit ou grand. C'est d'ailleurs à ça que l'on reconnait les meilleurs livres : peu importe qu'ils soient pour les enfants ou les adultes, chaque lecteur se laissera bercer par leur poésie.

Particulière, parce qu'ici, à la librairie, cela fait longtemps que l'on connait Vladimir et Clémence. Nous les avons rencontré la première fois il y a presque 4 ans. Ils n'étaient alors qu'au tout début de leur histoire, quelques mots posés là, les prémices d'une belle aventure, l'esquisse d'un peut-être, et nous étions déjà conquises Vanessa et moi...

L'éditrice de Grasset Jeunesse a été conquise également. Et à Cécile Hennerolles elle a dit :

"Dis-m'en plus sur Vladimir ! Dis m'en plus sur cette jeune-fille à la robe rouge !".


Alors, Cécile a déroulé leur histoire, chapitre après chapitre, et aujourd'hui elle nous la livre, dans toute sa poésie, dans toute sa fantaisie, magnifiquement illustrée par les encres vives et délicates de Sandrine Bonini !

C'est pour nous très émouvant d'avoir ce livre-là entre les mains, et de pouvoir (enfin !) vous en parler.

Après avoir lu cette histoire, quand vous verrez des petits cailloux blancs posés sur un banc, vous aurez une pensée pour Vladimir et Clémence, et cela vous fera sourire...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire